Avec son programme Funding the Movement, Autonomy invite les startups à pitcher face aux investisseurs et grands groupes

Funding the Movement est le programme startup d’Autonomy, dans lequel les sartups ont la possibilité de pitcher face à des investisseurs internationaux, dans le cadre de notre événement. Funding the Movement permettra ainsi aux startups de la mobilité qui cherchent à lever des fonds pour développer leur activité, de nouer ou d’approfondir leurs relations avec les acteurs qui seront essentiels à leur croissance.

Pour son édition de 2018, notre appel à startups a reçu près de 120 candidatures, provenant de 25 pays différents, Autonomy et ses partenaires ont sélectionné 20 des startups les plus innovantes dans le domaine de la mobilité urbaine, pour les inviter à pitcher dans le cadre du programme Funding the Movement. En participant à Funding the Movement, l’objectif des startups était de rencontrer des investisseurs, des VCs – et plus globalement, tous les acteurs de l’écosystème de l’innovation au service de la mobilité – et trouver des financements et des partenariats durables pour accélérer leur croissance et développer leur activité.

4 startups ont remporté le prix de la technologie la plus prometteuse:

Eliport : Startup espagnole ayant développé un robot autonome destiné à la logistique urbaine. Leur robot sera en démonstration à Autonomy

Jedlix : Solution de recharge intelligente et verte, provenant des Pays-Bas, qui module la vitesse de recharge en fonction de la production instantanée d’énergie renouvelable.

Motion Tag : Agrégateur de données allemand destiné à mieux analyser les flux urbains. L’entreprise propose également une
solution de ticketing dématérialisée très innovante.

Parkbob : Cette startup allemande a mis en place un agrégateur de données sur le stationnement pour aider villes et opérateurs à gérer les besoins de mobilité. Elle est présente dans plus de 70 pays.

Prix de l’innovation futuriste à fort impact sur la mobilité

HES Energy Systems : Entreprise singapourienne qui dévoilera à Autonomy des batteries à hydrogène destinées aux solutions de mobilités aériennes.

Pitch préféré du jury

Pony : Solution de vélos en libre-service déjà présentes dans plusieurs villes en France et au Royaume-Uni. Les usagers peuvent “adopter” les vélos de la flotte et récupérer une partie des bénéfices à chaque utilisation.

14 autres startups ont eu l’occasion de pitcher leur projet devant un parterre d’investisseurs, et les rencontrer à l’occasion du cocktail de networking qui a suivi :

Billy : Startup belge proposant des vélos électrique en libre-service et free-floating, déjà implantée à Bruxelles.

Cit.io : Solution d’optimisation des réseaux de transports publics grâce au Big Data et à l’Intelligence Artificielle.

DRUST : Plateforme d’intelligence automobile qui permet aux assureurs et aux constructeurs automobiles
d’améliorer la conduite de leurs clients en analysant leur comportement et leur véhicule.

Felix : Solution de VTC avec chauffeurs professionnels en scooters électriques BMW, déjà déployée dans Paris.

Juuve : Venue des Pays-Bas, cette solution vise à intégrer des flottes de véhicules partagés dans les projets immobiliers. Ils souhaitent maintenant se développer en Europe.

Karos : Développe des technologies de rupture en géolocalisation et en intelligence artificielle pour transformer les voitures individuelles en réseaux de transports collectifs.

K-Ryole : Première remorque électrique intelligente pour vélo. Conçue pour le milieu urbain, elle permet aux professionnels de transporter jusqu’à 250 kg sans effort.

Mobeelity : agrège l’ensemble des modes de transport (transport en commun, covoiturage, vélo-partage, autopartage, VTC, etc…) afin de vous proposer le trajet le plus optimisé qui soit.

Scoot Networks : Entreprise américaine spécialisée dans la mobilité électrique partagée (scooters, trottinettes et vélos). Ils projettent un déploiement européen rapide.

SmartGreenCharge : Infrastructure de recharge électrique universelle, qui auto-produit localement 100% de son électricité renouvelable en auto-financement.

TravelAI : Startup britanique spécialisée dans l’analyse de données de déplacements urbains.

Valerann: Entreprise israélienne ayant mis au point un réseau de capteurs destinés à rendre les routes plus intelligentes.


Webreathe : Fournisseur de capteurs et de logiciels d’analyse des données de fréquentation des espaces publics.

Zify : Cette entreprise propose une solution de co-voiturage urbain et prévoit son expansion à travers l’Europe dans les
mois qui viennent.

 

Nos partenaires

« Nous sommes très heureux que les startups que nous avons mis en lumière grâce à notre European Startup Prize for mobility participent au programme Funding the Movement dans le cadre d’Autonomy. C’est en effet une formidable opportunité pour elles de rencontrer des investisseurs du monde entier, et d’échanger avec des grandes entreprises innovantes du secteur de la mobilité. »

Karima Delli – Députée du Parlement européen, Présidente de la Commission Transports & Tourisme du Parlement européen

 

« Participer à Autonomy fut un très bon moyen pour nous de découvrir des startups de partout dans le monde, en particulier à Paris que beaucoup considèrent comme la ‘capitale mondiale du dernier kilomètre »

Mark Paris – Managing Director URBAN-X

 

« J’ai récemment fait partie du jury du European Startup Prize for Mobility à Bruxelles et, une fois de plus, j’ai été impressionné par les talents représentés et par les services que les startups peuvent proposer. Mais pour qu’elles atteignent leurs objectifs, ces startups ont plus que jamais besoin d’investisseurs. C’est pourquoi nous souhaitons – à travers notre programme Funding the Movement – réunir sous un même toit les VCs et les entrepreneurs à l’occasion du sommet de la mobilité urbaine. Autonomy est fier de participer à sa manière à la tendance actuelle d’investissements massifs dans les nouvelles mobilités »

Ross Douglas, fondateur d’Autonomy – lire la tribune complète de Ross Douglas : « Europe’s got talent, now it’s time to fund the movement »

elit. risus. felis Donec velit, vel, commodo venenatis, ante. quis Phasellus id